Legend of Warriors
Salut chou. Qui que tu sois, ex-membre du forum ou simple invité, ne prends pas la peine de t'attarder ici, le forum a fermé ses portes depuis bien longtemps déjà. Merci d'être passé quand même ! c: ♥️


R.I.P Legend of Warriors ♥ 14.03.14 / 11.07.15
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une petite Fiction...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Apprenti(e)
Féminin Age : 17
Date d'inscription : 08/05/2014
Messages : 124
Fragments : 141
MessageSujet: Une petite Fiction...   Lun 26 Mai - 16:51

Hey les gens! Je me lance dans les p'tites histoires sympatoches. Je ne suis pas écrivain, et je fais des fautes de français, comme vous, je pense. Donc, s'il vous plaît, soyez indulgents.
Je n'éditerais pas mon premier post, mais je posterais la suite juste après. Merci de ne pas flooder (pour vous! 8D) et de ne pas me critiquer trop violemment. Certes, je ne suis pas la meilleure, mais il y a des limites. Sur ce, bonne lecture !

Lynn

J'entre dans ma chambre en claquant la porte. Je balance mon sac de cours et je me laisse glisser au sol, le dos contre le mur. J'enfouis mon visage entre mes mains. Je la tuerai. Je jure que je la tuerai.
Cette saleté de Jessie. D'accord, on se déteste, mais là, elle a poussé le bouchon trop loin. Je la hais. Je la hais du plus profond de mes entrailles. M'insulter, passe encore. Me cracher dessus, je peux le tolérer. Mais me faire tomber dans la boue aux pieds de Will, c'est immonde. Juste immonde. Le pire, c'est quand je me suis relevée, le "Oh, pardon!" qu'elle m'a lâché. Je ne sais pas comment je me suis retenue de lui enfoncer mon poing dans la tête.
Heureusement, Will a été sympa. Il m'a demandé si ça allait. Et je lui ai répondu que, oui, ça va aller. Même si c'est faux. Comment ça pourrais aller, alors que je lui suis presque tombée dessus? Et ses nouvelles chaussures, n'en parlons pas. Les pauvres, elle n'avaient qu'une semaine.
Ma mère m'appelle. Elle a dû m'entendre rentrer. Avec le boucan que j'ai fait et les traces de boue sur le carrelage, difficile de m'ignorer. Je remonte mes genoux contre ma poitrine et je les entoure avec mes bras. Je pose ma tête sur mes genoux et je fais comme si je ne sentais pas mes joues trempées. Non, je ne lui ai pas fait le plaisir de pleurer devant elle, mais là, ça sort tout seul. Pourquoi est-ce que je ne peux pas me comporter en humaine forte plutôt qu'en lapine désespérée qui chouine dès qu'elle a un problème?
J'entends un grattement à la porte. Aussitôt, la poignée bouge. Je passe le dos de ma main sur ma joue droite et je rentre la tête dans es épaules. "Chérie, ouvre, c'est maman!"
Nan, tu déconnes? J'pensais que t'étais le père Noël.
Je sais même pas comment j'arrive à penser à de l'humour dans un moment pareil. Will doit penser que je suis la plus grosse des gourdes, maintenant. S'il n'est pas entrain de mourir de rire avec ses potes. Ou avec Jessie. Nouvelle fournée de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Apprenti(e)
Féminin Age : 17
Date d'inscription : 08/05/2014
Messages : 124
Fragments : 141
MessageSujet: Re: Une petite Fiction...   Mar 27 Mai - 17:15

~~~

Le lendemain, lorsque je me réveille, je garde les yeux fermés un instant. Je ne veux pas aller au lycée. C'est hors-de-question. Je ne supporterais pas de regarder Will après ce qui c'est passé hier. Je ne supporterais même pas qu'il me regarde.
Un coup de langue râpeux me fait sursauter, et j'ouvre les yeux. Jelly, mon cocker anglais, est allongé sur mon ventre et me regarde avec ses grands yeux. Je craque. Il ferme les yeux sous mes caresses.
J'aimerais tellement pouvoir rester avec lui, ne plus jamais avoir besoin de sortir... Malheureusement, ma mère toque à la porte et entre, tenant un plateau. Elle s'assied sur le bord du lit et me regarde avec tendresse.
"Chérie, je ne sais pas ce qu'il t'arrive, mais ça ne va pas. Je me disais qu'un petit déjeuner au lit te ferait du bien. " Elle s'interrompt pour caresser Jelly, qui roule sur le ventre et manque de dégringoler du lit.
"Et ne t'inquiètes pas pour le CPE, je dirais que tu es malade."
Toujours aussi gentille. Je réponds d'une voix rauque :
"-Merci, m'man. J'suis juste un peu fatiguée, ça ira mieux après un peu de repos.
-J'espère, Lynn. Il ne faudrait pas qu'une petite histoire d'amour te monte à la tête."
Elle m'embrasse sur le front et sors de ma chambre. Je lâche un soupir. Ah, ma mère...
Je me redresse, le dos contre les oreillers, et je regarde le plateau. Un bol de lait chaud, du chocolat en poudre et deux tartines beurrées. Et des bonbons pour chiens. Je souris. C'est Jelly qui va être content.
Le temps que je finisse de déjeuner, il est 10 heures. Jelly s'est allongé au bout de mon lit et dort profondément. Je ne vais pas le déranger. Je me glisse doucement hors du lit et je marche à pas de velours vers la salle de bain. Je contemple mon reflet dans la glace.
Mes longs cheveux bruns retombent en cascade sur mes épaules, tout emmêlés. Mes yeux bleus ont un éclat terne, et mes joues portent encore les traces de mes larmes. Et de mon mascara.
Je me démaquille et me lave le visage en poussant des longs soupirs. J'attache mes cheveux en tresse et je vais dans le salon. Ma mère est partie travailler. Hortense me jette un coup d’œil étonné avec de bailler et de reposer la tête sur ses pattes. La pauvre, elle ne me voit pas souvent à la maison si tard. Sûr, elle a besoin de sa journée de sommeil, en plus de la moitié de sa nuit. Dormir tout le temps doit être épuisant.
Je me laisse tomber sur le canapé en poussant son corps fin de siamoise, et je prends la télécommande. La télé s'allume. Les infos. Super. Je commence à zapper distraitement, tandis que Hortense fait sa toilette en me jetant des regards noirs. J'ai osé la déranger durant sa sieste!
Je laisse échapper un bâillement lorsque le téléphone sonne. Je vais décrocher à contrecœur.
J'oublie toute ma fatigue lorsque je vois le nom de la personne qui appelle. Son numéro, plutôt. Il ne m'a jamais appelée sur le fix. Angoissée,j'appuie sur le bouton "décrocher" et je dit d'une voix mal assurée :
"Will?
-Hey, Lynn, ça va? Je voulais juste savoir si tu as digéré ce qui s'est passé hier, répond-t-il avec une voix joyeuse.
-Ça va. Et... "
J'hésite. Je dis la vérité, ou pas? Bah au pire. Lâchons le lest.
"-... Et non, enfait ça va pas. Elle me saoule. Tout me saoule. J'en ai marre. Et d'ailleurs, je ne sais même pas pourquoi tu m'as appelée. Si c'est pour te foutre de moi, je raccroche.
-Attends! S'il te plaît, écoute. J'ai discuté avec Jessie. Je lui ai dit que c'était immonde de faire ça. Elle te présente ses excuses. Et pis..."
Il hésite. Mauvais signe.
"-... Et pis je voulais te dire que j'étais super mal après ce qu'y s'est passé. Et que la lycée sans toi, ça va être naze. Parce que t'es marrante. Et que tu décores bien."
Je reste scotchée. Il a dit QUOI ?! Que je décorais ?!
"-Dommage, je serais pas là pour décorer aujourd'hui, dis-je d'un ton amer. C'est bête. Sur ce, au revoir.
-Lynn, attends, je voulais pas dire ça... "
Je raccroche et je me rassois sur le canapé, la tête de nouveau entre les mains. Super. Le garçon qui me plait le plus trouve que je décore bien. Yahou. Trop cool.
D'un geste rageur, j’attrape un bout de papier et je le déchire en petits morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une petite Fiction...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PEtite fiction de Punxy pour les fans de Green Day ^^
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend of Warriors :: Archives :: La cour de récré :: Café Artistique :: Écriture / poésie-